ozu-copie-3

 

Occasion : anniversaire

Date : 22 janvier

Heure : 20h45

 

Arriver dans ce restaurant est à lui seul un évènement : il se trouve dans l'aquarium de Paris et entrer dans un lieu fermé le soir a cela de magique que l'on se sent immédiatement faire partie des initiés.

 

Un service voiturier nous décharge de la pénible et facétieuse corvée de la recherche de place.

 

On avance et on se dirige vers l'entrée où un cerbère slave nous demande pourquoi nous venons...

Premier fou rire : il a un look et un accent tellement mafieu russe qu'on a l'impression de se rendre dans un lieu vraiment interdit.

 

L'entrée est sombre, normal puisque l'aquarium est fermé, on suit les indications d'Igor, on prend la porte de gauche, puis le couloir de gauche... et au bout : le restaurant.

 

La magie s'estompe immédiatement car à l'accueil, ça balbutie...

J'avais pris la précaution de demander à la réservation une table près de l'aquarium et voilà que la gourdasse hésite, part, vérifie, nous plante au milieu de la salle pour finalement nous indiquer une table du bout de ses doigts.

Le ton est donné... Le cadre est magnifique mais à ce moment précis je sens qu'il va y avoir un truc qui cloche.

 

Elle revient nous voir et nous propose un apéritif. Ce sera un cocktail maison et...

 

- Avez-vous du saké chaud? (restaurant japonais oblige, je me mets au diapason même si l'alcool et moi ça fait deux, parfois même trois après un seul verre)

- Euh oui je crois je vais voir (ça c'est de la maîtrise... comme si ma question était tellement incroyable)

 

De retour elle me dit que oui. Je suis soulagé, je suis bien dans un restaurant japonais, ces armures en guise de décoration ne m'avaient pas trompées.

 

Le cocktail maison arrive et nous sommes face à un aquarium où dansent des carangues, deux requins pointe noire et un mérou. C'est assez exceptionnel et surréaliste.

 

Dix minutes plus tard je demande un coca zéro et une evian, mon saké s'étant perdu je ne sais où...

 

Vient le moment de commander, mais à qui ?! On nivelle par le bas côté service et c'est tellement dommage!

 

Allez je me lance et alpague un des garçons.

Notre commande : légumes marinés, eda-name (petits haricots vapeur salés), salade d'algues, makis saumon et grand maki ebi tempura (beignet de crevettes), en plat un boeuf sur plaque chauffante pour deux et un riz ebi tempura (oui j'aime bien les beignets de crevettes).

 

Une fois la commande prise le serveur part vers une autre table pour une nouvelle commande, puis une autre et enfin dix minutes plus tard une quatrième.

Un quart d'heure plus tard c'est la valse de nos entrées, tout arrive en même temps façon fast food. Mais côté produits rien à dire si ce n'est Miam! Le poisson est très frais, les makis se tiennent, le riz est top!

 

Puis arrive notre riz ebi tempura qui devait être l'accompagnement du plat, qui lui tarde à venir... Le riz refroidit, le plat ne vient pas.. Je le fais remarquer au serveur qui me le reprend.

 

Le plat arrive enfin, une sorte de mini bouillon type mini sukyaki, il n'y a pas du tout de plaque chauffante et c'est une portion une personne petit mangeur qu'on nous a apporté. La viande est juste saisie, les légumes totalement crus et le serveur nous indique de laisser cuire encore... On l'écoute pour une courte durée.. le temps que le riz réapparaisse à nouveau, il s'agit du même passé au micro-ondes. Pour un restaurant c'est plutôt fort, d'autant plus qu'après ça les beignets de crevettes durcissent et n'ont plus du tout la même saveur.

 

Petite consolation : c'est la même cata aux tables d'à côté, on entend même un "si c'est aussi long pour les plats on arrête là".

 

Nous on a arrêté là, vous vous en doutez, pas de dessert ou de digestif (un saké? ^^), l'addition et on file.

 

Ah oui l'evian n'est jamais venue mais figurait bien sur l'addition.. Plutôt que d'arguer on a préféré ne rien dire et ne pas laisser de pourboire pour un tel service.. 

Commenter cet article

esther, zara, ce que tu veux! 10/02/2011 21:08


et oui, ça arrive souvent....au moins ça économise en pourboirs!


Bintz 10/02/2011 11:11


Ma femme, qui n'est pas française, me dit toujours qu'on n'a pas la culture du service en France et c'est vrai que ça se vérifie souvent. Dommage car le cadre a l'air plus que sympathique!


Unomafu 10/02/2011 16:02



Ta femme a raison, le service anglosaxon est le meilleur à mon sens... mais là c'est au delà du minimum syndical à la Française...on est vraiment sur une bande d'amateurs et c'est dommage !



ToMa 10/02/2011 09:09


Je suppose, vu le cadre, qu'en plus l'addition se permet d'être salée, non?


Unomafu 10/02/2011 16:08



C'était pour une occasion spéciale, les 30 ans de Nadia... mais du côté de l'addition j'ai plutôt été agréablement surpris, Compter à la carte 40 Euros, au menu entre 45 et 80, sans boissons.